En observation

Activité de création

Niveau(x)
Durée
1 période

Mise en situation

Le dessin d’observation est un passage obligé dans la grande majorité des programmes artistiques, que ce soit au collégial ou à l’université. Il est très formateur pour la maîtrise des autres techniques puisqu’il apprend à l’artiste à regarder. Une observation peut se faire à partir de photographies, cependant, la présence de l’objet ou du modèle vivant permet de mieux percevoir les nuances, les teintes, les détails et les effets de la lumière sur celui-ci. Le dessin d’observation permet aussi d’apprendre à observer sans juger, à reproduire le plus fidèlement possible ce que l’on voit. Il sert d’ailleurs dans de nombreux métiers : l’architecture, le dessin lors des procès, le dessin industriel ou technique, l’illustration médicale, etc. Les élèves mettront en pratique la technique du dessin d’observation afin d’apprendre à regarder avec les yeux d’un artiste. L’apprentissage des proportions, la représentation des textures et le travail de la troisième dimension feront partie des défis que les élèves devront surmonter.

Liens avec la Progression des apprentissages

  • Identifier et différencier les façons d’organiser les éléments dans un espace bidimensionnel;
  • Identifier et différencier le volume réel du volume suggéré;
  • Travailler le dessin d’observation;
  • Expérimenter les gestes liés à la technique du fusain;
  • Utiliser de façon personnelle les modes d’organisation de l’espace.

Connaissances mobilisées

  • Dessin;
  • Tracer à main levée;
  • Motifs et textures variés;
  • Juxtaposition et superposition.
Matériel
  • Papier journal
  • Fusain en bâtons ou en crayons
  • Objets de la classe (les élèves pourraient apporter des objets de la maison)
Étapes de réalisation
  1. Présenter l’œuvre Nature morte aux livres d’Ozias Leduc. Faire des équipes de 3 à 5 élèves qui travailleront le même arrangement d’objets.

  2. En équipe, choisir au moins 4 objets dans la classe. Leur taille doit permettre le transport de ceux-ci et leur installation sur une table.

  3. Définir un ordre et un arrangement pour ceux-ci en fonction de leurs caractéristiques physiques (harmonie des formes ou motifs, grandeur, volume), mais aussi de leur signification.

  4. Faire le tour de la composition (la table) afin de l’analyser sur tous ses angles. Retravailler l’organisation des objets au besoin.

  5. Choisir un angle de vue (frontal, plongée, contre-plongée) et le cadrage (format portrait ou paysage).

  6. Commencer par tracer l’ossature géométrique de l’ensemble, le contour général de l’arrangement, sans regarder sa feuille.

  7. Tracer le contour des objets au fusain en les observant attentivement. Essayer de respecter les proportions en comparant le plus petit objet aux autres ou en utilisant un objet externe.

  8. Travailler la profondeur. Y a-t-il des ombres ? Les objets sont-ils superposés ou juxtaposés ? Quels objets sont au premier plan ?

  9. Préciser les contours et accentuer les ombres, ajouter les masses sombres.

  10. Travailler les textures et ajouter les motifs, s’il y a lieu.

  11. Ajouter les détails, au goût et selon le temps disponible. Réfléchir à l’impact de l’ajout de certains détails plus signifiants que d’autres (une marque commerciale, un symbole, un mot, etc.).

Suggestions
Suggestions de médias
  • PLACE, François (2008). Le vieux fou de dessin.
    Paris : Gallimard jeunesse, 108 p.

Partagez votre expérience!

Vous avez testé cette activité? Envoyez-nous une photo du résultat!

Vous pouvez également recommander cette activité aux autres utilisateurs.