BGL

Perdu dans la nature (La Voiture)

Date de production
1998
Technique d'expression
Bois de grange et bois peint
Dimensions
122 x 435 x 158 cm (ensemble)
À propos de BGL

Jasmin Bilodeau né à Lac-Mégantic en 1973; Sébastien Giguère né à Arthabaska en 1972; Nicolas Laverdière né à Montréal en 1972

BGL est un collectif d’artiste de Québec composé de Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière. Ce trio travaille à partir de matériaux récupérés qu’il transforme en objets, en images ou en lieux de la vie quotidienne de notre époque. À travers leurs créations, il interroge nos habitudes de vie, toujours avec une pointe d’humour. Deux thèmes sont souvent abordés : la surconsommation et la place importante qu’a l’apparence à notre époque. Même si elles sont amusantes, les œuvres de BGL sont de véritables critiques de la société.

À propos de Perdu dans la nature (La Voiture)

Avec sa voiture de luxe et sa piscine, Perdu dans la nature représente bien les réflexions de BGL. Cette œuvre nous offre l’image typique d’une propriété de banlieue signe, pour plusieurs, de la réussite personnelle. C’est aussi l’image d’une société dans laquelle pouvoir acheter ce genre d’objets est important, plus important que la nature qui l’entoure. Sous les roues de la Mercedes et tout autour de la piscine sont disposés des centaines de petits bâtons de bois peints en vert, représentant une pelouse bien entretenue, autre signe de prospérité. En construisant leur œuvre avec du bois récupéré, BGL utilise de façon ironique les déchets de notre société de consommation pour critiquer cette même société.

 

Continuez l'exploration!

Ressources en lien avec cette œuvre

Vidéos
Suggestions
Suggestions de médias
  • HOGUE,Benjamin (réalisateur de cinéma). BGL de fantaisie = BGL fancy [],
    Les films du 3 mars, 2017, 83 minutes
  • NINACS, Anne-Marie (2010). Bgl.
    Québec : Manifestation internationale d'art de Québec, 112 p.
  • JACKSON, Sharna et LAMBERT, James (2015). Le Grand Bain - Une formidable plongée dans l'art moderne et contemporain.
    Paris : Éditions Palette, 64 p.