Diane Obomsawin

Les Étoiles

Date de production
2019
Technique d'expression
Vidéogramme numérique (deux versions : projection monobande HD (à trois projecteurs), 1/1; projection monobande (à un projecteur), 1/2
Dimensions
Dimensions variables; 3 min 20 en boucle, sonore (chaque version)
À propos de Diane Obomsawin

Née à Montréal en 1959

Diane Obomsawin est une bédéiste et cinéaste québécoise d’origine abénakise. Sa jeunesse se déroule en France, où elle apprend le métier de graphiste. À 24 ans, elle revient au Québec où elle étudie le cinéma d’animation à l’Université Concordia. Depuis, elle se démarque entre autres comme autrice et illustratrice de bandes dessinées sous le nom de plume Obom. Parallèlement, elle signe de multiples courts-métrages d’animation autour d’enjeux sociaux contemporains dont l’identité sexuelle. Ses personnages mi-animaux, mi-humains lui offrent la distance nécessaire pour aborder les questionnements qui l’habitent. Ses films, programmés dans de nombreux festivals au Canada et à l’étranger, ont remporté plusieurs prix internationaux. Obomsawin travaille aussi l’installation afin de déployer ses récits dans le temps et l’espace. Souvent empreintes d’un humour grinçant, ses œuvres, visuellement minimalistes, posent un regard à la fois frais et réfléchi sur la société qui nous entoure. Elle signe le visuel de l’édition 2021-2022 du parcours Lumière sur l’art, un sentier lumineux qui se déploie sur l’avenue Cartier, entre le chemin Sainte-Foy et la Grande Allée.

À propos de Les Étoiles

Les étoiles est une vidéo d’animation d’un peu plus de trois minutes. L’artiste y présente une constellation sous forme de grenouille. Le regardeur est témoin du questionnement existentiel des étoiles qui la constituent. À la limite entre l’illustration, le film et la peinture grand format, ce récit est une boucle qui se répète en un cycle qui se veut éternel. Produite à la main sur une tablette graphique, l’œuvre nous fait découvrir la naissance d’une constellation, dévoilant comment celle-ci existe à travers les astres qui la composent. La narration provient quant à elle d’un rêve que l’artiste a fait. Dans cette candide histoire, les étoiles ne se voient pas, mais ont conscience que le regardeur lui verra leur position finale; elles s’amusent à créer du sens pour l’autre.  L’œuvre fait l’effet d’une fable ludique racontant la création de l’univers.

Suggestions
Suggestions de médias
  • OBOM (2010). Pink Mimi Drink.
    Montréal : Oie de Cravan, 88 p.
  • OBOM (2007). Plus tard....
    Montréal : oie de Cravan, 59 p.
  • FALARDEAU, Mira (2019). A history of women cartoonist.
    Oakville : Mosaic Press, 336 p.